Infiltrometrie

RT 2012 : UN ENJEU ÉCOLOGIQUE

Infiltrometrie

Le test d'infiltrométrie (Blower-door test en Anglais) permet une mesure de la quantité d'air qui rentre dans un bâtiment et une détermination des endroits où se situent les différentes fuites d'air.
Avec ce test, on est en mesure de connaître la quantité d'air qui entre dans un bâtiment en dehors des systèmes de ventilation et ainsi de pouvoir assurer un colmatage et une suppression des infiltrations d'air.
Pour ce test, nous utilisons un matériel appelé infiltromètre, que l'on place en général à l'entrée du bâtiment.
Cet appareil dédié est équipé d'un ventilateur, d'une toile de nylon qui permet d'étanchéifier la porte d'entrée en ne laissant passer de l'air qu'avec le ventilateur.

OBJECTIF DU TEST :

InfiltrometrieLa perméabilité à l’air d'une construction entraîne une augmentation des besoins en chauffage qui passe de 5 kWh/m2/an à 20 kWh/m2/an par rapport à une étanchéité qui serait soignée, ce qui n'est pas incompatible avec le principal objectif de la réglementation thermique RT2012 de limiter les consommations d’énergie à 50 kWh-ep/m2/an. 

La ventilation d’un bâtiment ou d'un logement ne doit pas reposer sur une perméabilité diffuse et/ou non maîtrisée de son enveloppe.
Un équipement spécifique, ( qu'il soit naturel ou mécanique), doit pouvoir renouveler l’air.
De nombreux systèmes performants pour un apport d’air neuf sont proposés par les industriels de la ventilation; ils permettent une extraction de l’air vicié aux endroits voulus.
Il ne faut pas que la perméabilité de l’enveloppe soit trop importante, sinon la maîtrise des flux d’air perdra de son efficacité : cela provoquera une sur-ventilation de pièces au détriment d’autres ou peut diminuer considérablement les performances d’un récupérateur de chaleur. 

Une étanchéité à l’air bien maîtrisée est essentielle pour que les dispositifs de ventilation fonctionnent de manière correcte.

Le test d'infiltrométrie qu'Action Diagnostic vous propose a pour but d'assurer une bonne qualité de l’air, de conserver le bâti, d'assurer un bon confort acoustique et thermique, tout en évitant de gaspiller de l'énergie.

 

MESURE DE LA PERMÉABILITÉ À L'AIR :

Infiltrometrie

Pour mesurer la perméabilité à l'air, nous créons de manière artificielle, avec un ventilateur dédié, une différence de pression entre l’ espace intérieur et extérieur du local qui est testé.
Le test d'infiltrométrie (également appelé Blower door test en anglais ou encore test de la porte soufflante en français) permet la localisation et la mesure de la quantité d'air qui rentre par des fuites dans un bâtiment. Nous utilisons pour cela un infiltromètre, qui est placé à l'entrée du bâtiment. Cet appareil dispose d'un ventilateur qui est réglé (en pression et en débit) et d'une toile en nylon étanche pour permettre une étanchéification de la porte d'entrée ou d'une fenêtre. Nous prenons soin au préalable d’obturer tous les orifices comme par exemple des bouches de ventilation pour que le flux d’air provoqué par la différence de pression ne vienne que des fuites. Nous mesurons alors le débit de fuite pour une différence de pression imposée.
Cette « méthode de pressurisation par ventilateur » est normée (NF EN 13829, application février 2001).